L’enquête choc de Contribuables Associés sur un syndicat nuisible…

Le 21/12/2012

Interview de Jean-Baptiste Leon, rédacteur en chef des Dossiers du Contribuable "Enquête sur la CGT", dans "L'Hebdo Bourse Plus" du 21 décembre 2012.

Interview de Jean-Baptiste Leon, rédacteur en chef des Dossiers du Contribuable « Enquête sur la CGT », dans « L’Hebdo Bourse Plus » du 21 décembre 2012.

« Nos confrères de Contribuables Associés viennent de publier une enquête sur la CGT dans un numéro spécial des «Dossiers du Contribuable». Ce magazine est distribué dans tous les kiosques. Le document est passionnant car il démontre que la CGT «a toujours été un syndicat primaire préférant l’affrontement au dialogue, le sabordage au compromis». L’enquête réalisée par Jean-Baptiste Leon permet de revenir sur un siècle de manipulations prolétariennes, de comprendre comment la CGT tue nos emplois, comment ce syndicat est assis sur un tas d’or… »

L’Hebdo Bourse Plus : Votre enquête sur la CGT indique que c’est un syndicat très puissant, qui dispose de beaucoup d’argent et dont l’ambition est clairement de détruire notre économie…

Jean-Baptiste Leon : C’est une situation qui a même fait rougir de honte les Chinois puisque nous évoquons dans ce dossier la réaction des communistes chinois en 2010 qui, voyant la France bloquée par la CGT, étaient vraiment surpris !

La CGT, en 2012, est restée ce qu’elle était à sa création en 1895, c’est-à-dire une ennemie du capitalisme. La CGT vise aujourd’hui encore la destruction du capitalisme !

On peut considérer que ce syndicat est resté bloqué à la fin du XIXe siècle et qu’il est toujours aussi primaire dans sa volonté de pendre le dernier patron avec les boyaux du dernier contremaître…

En fait, qu’est-ce que la CGT ?

C’est d’abord le premier syndicat de France avec 670 000 adhérents revendiqués, 115 000 retraités… C’est 25% des suffrages dans la fonction publique, c’est 35% à la Sécurité sociale…

Le plus intéressant, c’est que la CGT ne sait même pas quelle est sa représentation. Lors d’une audition à l’Assemblée nationale, les représentants de la CGT eux-mêmes ont reconnu qu’ils ne savait pas combien il y avait d’entités dans leur confédération !

C’est une galaxie syndicale dont on ne maîtrise absolument pas les tenants et les aboutissants.

Lire la suite sur « L’Hebdo Bourse Plus »

Articles de la même rubrique


Publié par Rédaction le 21/12/2012

Il y a 16 réactions.

Par Huet Sophie, le 21/12/2012

j’ai lu avec intérêt votre dossier, et aussi l’argent noir des syndicats aussi.
nous savons tous que le syndicalisme français est fait de corruption, mais en même temps il serait bon de sortir aussi les enquêtes qui ont été faites sur UIMM le bras argenté du Medef: car c’est à partir de ses caisses noires que le patronat a acheté, _continue certainement de le faire_ les syndicats.
les gestions paritaires sont aussi une grande source de détournement d’argent, qui ne profite donc pas aux personnes concernées: logement, handicap formation..
vous défendez le capitalisme, mais c’est ce système qui a conduit à toutes ces dérives: car en voulant gagner toujours plus, il faut se débarrasser d’éventuelles oppositions, et le meilleur moyen est la corruption : agir sur la cupidité humaine, la faiblesse la plus à la portée des corrupteurs.
la CGT n’est pas la seule, le rapport parlementaire récent en est la preuve. Et la gauche, comme la droite, ce qui est plus symptomatique et inquiétant l’ a enterré : pourquoi? parce qu’il mettrait à jour un vrai système mafieux de magouilles, mais aussi d’ententes secrètes entre le patronat et les syndicats.
Cela fonctionne comme ça aussi dans mon entreprise… les salariés ne voient la défense de leurs droits que quand ils sont personnellement concernés, votent majoritairement pour des syndicats qui leur distribuent des chèques cadeaux, et qui signent en parallèle des accords qui détruisent leurs acquis, avec le sourire en prime..
il faut donc revoir les règles, et là où je suis d’accord avec vous, est qu’il faut que les syndicats soient rémunérés par les adhésions , en obligeant chaque salarié à adhérer (au syndicat de son choix), sans tomber non plus dans le travers des pays nordiques où les accords ne profitent qu’aux adhérents.
en France on a donc les syndicats qu’on mérite…ne soyons pas trop hypocrites..

Par phalène, le 22/12/2012

A Huet Sophie, merci, je commençait à me sentir un peu seul.

Par TRIVIDIC, le 22/12/2012

La CGT un syndicat nuisible ? Complètement d’où la non bon marche des services publiques du reste.

Par chris, le 24/12/2012

Bjr,
Lorsque j’ai besoin de me défendre professionnellement, pas besoin de me cacher derrière un syndicat politisé.
C’est moi-même qui monte au front avec les lois dans mon cartable.
C’est mon coté révolutionnaire qui revendique le droit d’être seul et libre pour défendre ma gamelle.
Il faut des groupes de défense par métiers et non multigénéralistes politisés.
@+

Par noé, le 24/12/2012

Il ne faut pas oublier que le  » syndicat  » ce sont d’ ABORD les adhérents que ce soit cgt , FO syndicats Enseignants . or , pour l’avoir observé et vécu en tant qu’adhérent la masse de syndiqués se fou et se contrefou de revendications extra syndicales qui se font dans leur dos , lorsque vous aviez 1 million d’adhérents cela représente un levier considérable à l’usage de ce qu’on peut appeler secte , caste , groupe de pression
Certains appelent cette masse le peuple hélas ce n’ est un peuple troupeau !
Pour ce qui est des capitalistes français si j’ai reçu une aide pour aboutir à un dépot INPI je le dois à une Sté Suisse merci la Suisse .

Par phalène, le 25/12/2012

A Noé, un syndicat ce devrait être d’abord ses adhérents, nuance! Les syndicats français sont un être vivant hors sol, d’un arrosage permanent d’argent public, sorte d’ectoplasme insaisissable aux actions pourtant bien réelles, comme l’est leurs fortunes, châteaux,…propriété de confédérations qui n’ont finalement que des liens financiers avec les syndicats de base qui payent leurs cotisations pour bénéficier du droit d’utiliser la marque choisie.

Par noé, le 26/12/2012

Oui phalène Un syndicat cela DEVRAIT etre d’abord ..pour etre plus clair AVANT de présenter une revendication à un corps politique ( ministére, député , sénat cette revendication DEVRAIT etre annoncée , débattu , voté par les syndiqués le peuple

Par Tuauden, le 25/01/2013

Tout à fait d’accord avec la majorité des commentaires apportés. Hélas, nous sommes en France avec un pouvoir syndical noyauté et verrouillé pour la sauvegarde des seuls privilèges de la fonction publique essentiellement ( toutes castes, pardon, entreprises publiques privilégiées avec leurs régimes spéciaux d’un autre temps). On compare de plus en plus l’Allemagne et la France et ce n’est pas fini. En fait on compare un pays ou l’ordre, la discipline le bon sens et l’intéret de tous prime sur toutes autres considérations. J’ai 62 ans et j’ai suivi l’évolution de nos pauvres syndicat franchouillards. Au final, en 40 ans d’observation, ils sont restés ( à l’exception de la CFDT depuis quelques années) aux revendications de la fin du XIXème siècle et de 1936 pour les plus hardis! c’est peu dire. Jamais contents, jamais signataires mais toujours gueulards et profiteurs! Je les ai vu à l’oeuvre dans la Ste ou j’ai travaillé ( et ou on les voyait plus souvent en réunionites bien à l’écart du travail…); feignants malheureusement pour la plupart et je pèse mes mots. Bref,je n’ai jamais été syndiqué et je ne regrette rien! De fait, je n’aurai jamais pu profiter des petits avantages de certains syndicats avec leurs chateaux réservés. Cà m’aurait trop fait penser à la vie des  » communistes » sous l’Ex Union soviétique.
Jeunes français, si vous le pouvez, fuyez ce pays en ruine ou il n’y pas grand chose à espérer de l’avenir, hélas! sauf des impots nouveaux pour payer toutes ces incohérences

Par Eco Pol, le 25/01/2013

@Tuauden
Je vous conseille et même plus vous devez lire le rapport Perruchot.
Si les syndicats ouvriers sont mis au pilori les organisations patronales aussi et encore plus il me semble …
https://www.contrepoints.org/wp-content/uploads/2012/02/Rapport-Perruchot-Financement-Syndicats-Salari%C3%A9s-Employeurs.pdf?d126be
Je n’ai jamais été syndiqué … non plus.

19millionsE retirés en liquide entre 2000 et 2009 ce n’est pas par les syndicats ouvriers …

Merci. Cdt.

Par XwB, le 10/03/2013

Je n’ai jamais compris le rôle des syndicats en France si ce n’est d’agir comme des  » shadow cabinets », toujours dans le politique et les projections nationales.

Cet article confirme bien ce que je pense du syndicalisme Français = de l’entrisme politique, rien de plus. Dans d’autres pays les syndicats ne sortent pas de leurs rôle, cad affirmer des revendications collectives de travail, voulues par les travailleurs, en négociant au préalable et en étant obligé de respecter les accords collectifs. Faudra que je poste un comparatif des droits des syndicats en Europe un de ces quatres, la France c’est le grand n’importe quoi de l’Europe. Le droit à la grève surprise dans le privé c’est unique au monde je vous l’assure !

Par mohamed, le 07/04/2013

cher(e)s lecteurs,
je suis triste de voir ce que les gens peuvent penser du syndicalisme francais et oublie un peu trop vite l’histoire de France. Ces mêmes personnes qui critique les syndicats qui veulent changer le monde sont soit du patronat soit ils ont oubliés leur histoires de France que je ne réexpliquerais pas ici.
Mais arrétons nous juste un instant sur le système francais qui à certes des dérives comme tout système (dixit le capitalisme) mais la CGT s’est toujours présenter comme un syndicat de changement sociale c’est a dire de changement de politique et s’engage tout les jours pour cela. Différencié le politique du syndicale est une fumisterie sans non et cela arrange ceux qui voudrais revenir au temps de GERMINAL ou bien avant encore. Vous n’arriverez pas a changer un peuple et surtout des syndiqués qui veulent une société plus solidaire et plus démocratique surtout quand notre monde regorge de richesse pour faire vivre l’ensemble de sa population tranquillement. Critique la CGT c’est tellement plus facile que de critiquer Cahuac avant sa grande révélation c’est plus facile que de dire a MITTAL arrête de nous en….., c’est plus facile que de mettre les personnes qui transfert leur argent dans des paradis en prison, …. la critique est plus facile quand on est du bon coté de la barrière c ‘est a dire de la minorité qui profite sur les salariés et leur souffrances.
A bon entendeur

Par Minnie, le 24/04/2013

@Mohamed
De qui se moque t-on?
quand les salariés veulent travailler le dimanche pour gagner plus, FO le leur interdit!
or certains magasins font leur chiffre d´affaire le dimanche (ex: Bricorama)

http://lexpansion.lexpress.fr/entreprise/travail-du-dimanche-bricorama-va-poursuivre-leroy-merlin-et-castorama_361743.html

la CGT et les autres syndicats ne sont qu´un outil marxiste qui désirent abolire le capitalisme mais qui n´hésite pas à se mettre des millions dans la poche..
Les droits des salariés, ne les interessent pas.Combien d´accords et plans sociaux ont ils éte refusés par les syndicats et ont conduits à la fermeture des entreprises?

http://lexpansion.lexpress.fr/entreprise/fermeture-de-goodyear-amiens-la-cgt-sur-le-banc-des-accuses_370980.html
c´est pareil pour les socialistes , qui étalent un patrimoine immobilier confortable et dont les ministres (k€ par mois + avantages en nature..) font partir des « riches » qu´ils détesten!!

Il y a trop de parasites en France dans la classe politique , il nous manque des politciens intègres , qui ne se laissent pas acheter ou corrompre et qui servent leur pays et les Francais .Et les syndicats sont les grands profiteurs.
Mais si la France devient un jour marxiste (je prie que non), ce sera la misère pour tous (sauf les dirigeants).
voir l´ex de la Chine communiste et de la Corée du Nord.
Le capitalisme n´est pas parfait et il y a des abus (comme partout) mais il donne la possibilité de s´enrichir par le travail personnel .
Ensuite si vous êtes riches, rien ne vous interdit d´en faire profiter autrui (soutien ou création d´associations, donc etc..).

Par phaléne, le 24/04/2013

Xwb, même analyse; et j’espère lire votre comparaison bientôt. N’oubliez pas le statut très protégé des syndicats: biens insaisissables, impossible de porter plainte contre eux sauf nommément,….

Par Eco Pol, le 24/04/2013

@Minnie
Ne soyez pas trop idéologue …
Nous ne sommes plus dans un système capitaliste depuis 2008 depuis que la loi force le contribuable via la BCE a renfloué les banques …

Depuis 2008 de nombreuses personnes reconnaissent que le libéralisme peut être contradictoire avec le capitalisme …

Mais si la France devient un jour LIBERALE (c’est déjà fait), ce sera la misère pour tous (sauf les RICHES). C’est ce qui ce passe aujourd’hui…
Les riches gagnent beaucoup et donnent très peu … et pas par le travail …
Aujourd’hui c’est la loi qui donne beaucoup d’argent aux banques et qui les renfloue ou qui permet a l’industrie automobile de payer des dividendes même si cela aurait du être la faillite ..

Je suis capitaliste mais pas du tout libéral … Pourquoi plus riches que moi paieraient moins d’impôts…

Je suis pour un impôts a 25% pour tous sans niche fiscale

Autre chose le rapport Perruchot accuse les organisations patronales il me semble.

Merci. Cdt.

Par phaléne, le 25/04/2013

A Eco-Pol. « Je suis capitaliste mais pas du tout libéral »; j’ai cherché comment faire. Une seule solution, dictateur, type moyen orient.

Poster votre réaction

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *