Peut-on laisser décider nos impôts par des élus PS-UMP qui fraudent dans leurs propres élections internes ?

Le 29/11/2012

Au seuil du 3e millénaire, on peut s’interroger sur les aptitudes à diriger, sur la carrure, l’étoffe et l’envergure de ces 2 partis politiques, dont même le bon vieux mot usé de parti nous ramène tout droit à l’époque de Pépone et de Don Camillo ?

Comme pour le congrès de Reims en 2008 où les frères Dalton du PS s’étaient entredéchirés lors de leurs propres élections internes, à coup de fraude électorale et autres irrégularités, voici qu’à présent c’est au tour de l’UMP d’en faire autant.

Au moment du décès du célèbre  JR, l’UMP nous refait des épisodes de Dallas, alors qu’en pleine crise la nouvelle barre 2012 des 8 500 000 situations précaires vient d’être franchie !…

De nouveau on y apprend ainsi comment PS et UMP  trichent ouvertement avec leurs propres adhérents : fraudes, bourrages d’urnes, irrégularités, faiblesse d’organisation, tels sont les délits répétitifs commis par ces gens-là, au point de se demander s’ils ne trichent pas aussi avec nous une fois au pouvoir ?…

Notamment durant les 30 ans de gouvernances alternées lorsqu’on constate leurs bilans désastreux qu’ils sont en train de nous faire payer : dettes généralisées à Paris et en Province, emprunt toxiques, chômage, délinquance…

Statutairement apolitique, ce qui justifie nos légitimes inquiétudes, c’est que ce sont ces 2 mêmes familles politiques qui décident ou qui votent tous nos impôts depuis Paris jusque dans nos Régions, Départements, Communes ou Intercommunalités !

De là à penser qu’ils peuvent très bien frauder aussi avec l’argent des contribuables, il n’y a qu’un pas, car lorsqu’ils ne donnent pas l’exemple avec leurs propres troupes ou partis, comment pourraient-ils alors inspirer la confiance aux Français ? D’où l’abstention massive.

Au seuil du 3e millénaire, on peut s’interroger au passage sur les aptitudes à diriger, sur la carrure, l’étoffe et l’envergure de ces 2 partis politiques, dont même le bon vieux mot usé de parti nous ramène tout droit à l’époque de Pépone et de Don Camillo ? (…)

Alain Padovani, président du Collectif Interdépartemental de Défense de l’Usager Citoyen Contribuable.

Collectif Interdépartemental de Défense de l’Usager Citoyen Contribuable.

05 61 95 11 13 – Site : defenseusager.jimdo.com – E-mail : DefenseUsager@aol.com

Blogs : pouvoir-achat-mensonge.over-blog.com  et  www.soueich.info

Articles de la même rubrique


Publié par Rédaction le 29/11/2012

1 réaction.

Par phalène, le 30/11/2012

C’est leur monde à eux, et j’ai peur qu’ils ne voient le monde ainsi! Et puis l’art du discours politique français n’est-il pas celui de la mauvaise foi bien assumée, comme le démontre abondamment certaines citations célèbres de nos dirigeants?

Poster votre réaction

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *